L'Association des Directeurs Généraux des Communautés de France (ADGCF) a décidé de s'engager dans la bataille des idées et de prendre publiquement position sur l'épineuse question du « statut ».

Statut de la FPT  : les 12 propositions de l'ADGCF

Jusqu'à présent et bien qu'elle ait été régulièrement sollicitée par d'autres associations de cadres territoriaux, l'ADGCF n'avait jamais souhaité officialiser un point de vue sur le sujet. Pourquoi ? Tout d'abord, parce que sa vocation historique, centrée sur la promotion de l'intercommunalité de projet et la construction d'un mouvement unifié de professionnels du management des politiques territoriales, l'a toujours incitée à se tenir à l'écart de toute potentielle dérive corporatiste. Ensuite, parce qu'en tant que dépositaire de la parole de notre association et au regard du caractère particulièrement sensible du devenir de la fonction publique territoriale, je considérais que la position de l'ADGCF ne pouvait procéder de son seul Président bien sûr, ni même de son Bureau élargi.

Pour moi, la doctrine associative en la matière ne devait émaner, le cas échéant, que de l'expression de l'ensemble de nos adhérents.
À cet égard, c'est bien la volonté de nos membres, manifestée lors de notre Assemblée Générale qui s'est déroulée à Tours en octobre 2015, qui a donné le coup d'envoi de notre réflexion prospective sur le devenir du « statut ».

Le message était clair : nous ne pouvions continuer à laisser à d'autres le soin de parler à notre place et ce, parce que les interrogations sur l'évolution de la FPT ont pour corollaire une problématique fondamentale : les conditions du maintien d'un service public local de qualité.

 

Pascal Fortoul
Président

 

Adapter le statut de la fonction publique territoriale pour renforcer la qualité du service public local : analyse, réflexions et propositions de l'ADGCF (pdf, 3586 Ko)

[20/07/2017]