Rencontre avec Nicolas Rougeaux de la CASDEN


Rencontre avec Nicolas Rougeaux de la CASDEN

Pourquoi êtes-vous partenaire de l'ADGCF ?

Au-delà d'être une banque à destination des agents de la Fonction Publique, la CASDEN Banque Populaire est aussi par ses racines coopératives une organisation de l'Économie Sociale, ayant toujours exprimé et matérialisé sa volonté de s'engager aux côtés des organisations de l'écosystème dans lequel elle évoluait.

Cette philosophie partenariale est dans notre ADN depuis notre création il y a 70 ans dans l'Éducation Nationale, puis l'Enseignement Supérieur et la Recherche il y a une vingtaine d'années. Il y a 5 ans, en élargissant notre périmètre d'éligibilité et sociétariat à tous les agents de la Fonction Publique, nos partenariats se sont parallèlement et naturellement amplifiés à notre nouveau périmètre.

 

En représentant par ailleurs plus de 2 millions de sociétaires en métropole et outre-mer dont 120 000 territoriaux qui ont déjà rejoints notre coopérative, notre banque affinitaire ne peut pas faire abstraction des problématiques et enjeux qui traversent et structurent la fonction publique d'aujourd'hui et de demain. Par ailleurs, le fait intercommunal est une réalité et un élément structurant de l'organisation territoriale française.

Dans ce contexte, et avec une vision partagée des enjeux et de valeurs communes, il nous semblait évident et cohérent que la CASDEN Banque Populaire devienne un des partenaires institutionnels d'une association professionnelle aussi pertinente que l'ADGCF.

 

Comment accompagnez-vous les intercommunalités ?

Afin d'accompagner les intercommunalités la CASDEN promeut trois approches :

La première, grâce à son modèle unique, inspiré d'une caisse d'entraide mutualiste et solidaire, et en partenariat avec les Banques Populaires régionales, en accompagnant les agents des intercommunalités dans la réalisation de leurs projets personnels et professionnels.

 

Compte-tenu de nombreuses valeurs partagées :

  • La seconde consiste, quant à elle, à aller à contre-courant du Fonctionnaire Bashing, en promouvant le Service Public et ses métiers auprès du grand public. Et ce notamment au travers du programme court « Parlons Passion » avec des portraits d'agents publics de l'État, Territoriaux et Hospitaliers, diffusés sur France 5, depuis maintenant près de 9 ans.
  • La troisième vise à apporter des réponses aux enjeux auxquels peuvent être notamment confrontées les intercommunalités. Elle peut prendre des formes diverses et variées, parmi lesquelles la production et le parrainage de contenus (aux côtés de nos partenaires), que nous mettons gracieusement, à disposition des agents et/ou des cadres dirigeants publics.

 

Au-delà de cette approche « production et parrainage », la CASDEN s'engage, aussi, à favoriser la mise en relation de ses réseaux institutionnels et partenaires (plus de 200 organisations partenaires sur l'ensemble de notre périmètre toute fonction publique). Ceci devant faciliter les échanges entre les trois versants Fonction Publique mais également dans des logiques de coopération et de partage de bonnes pratiques entre le secteur public et l'initiative privée. Au travers de cette approche, nous espérons pouvoir apporter des réponses au maximum d'enjeux, qu'ils soient territorialisés ou partagés avec des intercommunalités.

 

Quel est votre sujet d'actualité ?

Sur la Fonction Publique Territoriale, la CASDEN travaille depuis plusieurs mois, sur une action dédiée à la Valorisation de la Marque Employeur Territoriale et de ses métiers auprès des élèves de 3ème et 4ème (Tranche d'âge au cours de laquelle émergent les premières interrogations quant à l'orientation professionnelle).

Afin de répondre, à cet enjeu d'attractivité des collectivités, la CASDEN a fait le choix de développer avec une école d'arts numériques, un contenu vidéoludique (en cohérence avec les pratiques identifiées chez ces élèves de 3ème et 4ème). L'ADGCF est d'ailleurs partenaire de ce projet qui devrait être disponible et exploitable gratuitement par les collectivités territoriales et collèges en Octobre prochain.

[31/03/2021]